Descriptif du profil

Le Designer Web conçoit et réalise des outils de communication numériques adaptés à différents supports
de publication, en tenant compte des standards, du référencement, de l’accessibilité et de l’ergonomie.
À partir d’un cahier des charges, d’instructions reçues d’un responsable de projet ou directement d’un
client, il (elle) analyse la demande, conçoit l’interface, élabore une ambiance graphique, crée ou adapte
une charte graphique et des médias. Il (elle) réalise des visuels ou des maquettes et élabore des
animations.
Pour la réalisation des outils de communication numériques tels que sites Web, applications Web pour
mobiles, il (elle) intègre les médias en utilisant des logiciels professionnels, des frameworks, des langages
de description ou de programmation. Il (elle) met en oeuvre et personnalise des systèmes de gestion de
contenus (CMS). Pour optimiser la compatibilité, la performance, il (elle) teste ses réalisations sur
différents périphériques (ordinateurs de bureau ou mobiles) et sur différents navigateurs. Il tient compte
des bonnes pratiques et des règles en matière de sécurité.

Public concerné :

Salariés, demandeurs d’emploi et particuliers.

Pré-requis :

Maitrise générale de l’outil informatique.

Compétences à acquérir

Depuis le 13 juillet 2016, le titre professionnel de Designer Web est composé des trois unités constitutives suivantes :

Activité 1 - Elaborer le design graphique d’un outil de communication numérique

  • Concevoir un site ou une application Web
  • Réaliser des illustrations, des graphismes et des visuels
  • Réaliser des maquettes et des interfaces
  • Élaborer une animation pour différents supports de diffusion

Activité 2 - Réaliser un outil de communication numérique

  • Intégrer des pages Web en tenant compte des standards, du référencement, de l’accessibilité et de l’ergonomie
  • Adapter des systèmes de gestion de contenus à partir d’un cahier des charges
  • Publier des pages Web

Activité 3 - Contribuer à la gestion et au suivi d’un projet de communication numérique

  • Assurer une veille technique et concurrentielle
  • Contribuer à l’élaboration d’un cahier des charges pour différents types de sites
  • Optimiser en continu un site ou une application Web
  • Réaliser des outils de communication ou de promotion

Elles peuvent être sanctionnées par des certificats de compétences professionnelles (CCP) dans les conditions prévues par l’arrêté du 22 décembre 2015 susvisé.
Les titulaires des certificats de compétences professionnelles obtenus antérieurement à la publication du présent arrêté modificatif sont réputés avoir obtenu les certificats de compétences professionnelles selon un tableau de correspondance.

Un stage en entreprise complète la formation en centre.

Les heures de formation peuvent être redéfinies en fonction de votre niveau.

Les métiers accessibles après la formation diplômante Designer Web

Secteurs d’activité et types d’emplois accessibles par le détenteur du titre (rubrique RNCP) :

Les agences Web spécialisées ou Web agency,
Les agences de communication, publicité, marketing,
Les services de la communication Web publique ou privée,
Les entreprises informatiques et les Entreprises de Service Numérique (ESN),
Les entreprises du e-commerce,
Les entreprises des industries graphiques.


Les types d’emplois accessibles sont les suivants :

  • Designer Web
  • Web designer
  • Intégrateur HTML/CSS
  • Développeur front-end
  • Webmaster
  • Motion Designer (video)

Donner vie au film

C’est le monteur qui donne vie à un film. Principal collaborateur du réalisateur après le tournage, il participe à la 2e écriture d’une production audiovisuelle. Ensemble, ils font des choix, opèrent des rapprochements de plans pour donner à une oeuvre sa cohérence et son rythme. Infographiste vidéo est un métier créatif, plus encore en documentaire qu’en fiction.

Sélectionner les prises

Le monteur commence par mettre les rushes (scènes coupées) dans l’ordre chronologique et sélectionne les meilleures prises. Ensuite, il cherche sur quelle image faire débuter et arrêter un plan, fixe la durée des séquences, en change l’ordre, crée le bon raccord…

[su_custom_gallery source=”media: 151,153,154″ width=”300″ height=”200″ title=”never”]

Caler les sons sur les images

Enfin, il cale les sons et les dialogues (enregistrés lors du tournage) sur les images, en réglant leur niveau selon la scène. L’infographiste vidéo peut aussi, lorsqu’il assure lui-même le montage son, ajouter des ambiances sonores. Garant de la fidélité au projet initial, il garde un oeil sur le mixage et les trucages.